+

Rencontre ARDEP/DDEC du 19/06/09

par webmaster, le 8 février 2011

 

Compte-rendu de la réunion DDEC

Mercredi 17 juin 2009

Présents : Monsieur Groleau, Monsieur Boré (Tice DDEC), Albert Roussille, Corine Aubin, Géraldine Oger, Claudine Dénos.

Le but de la réunion était de faire le point sur les activités de l’Ardep Loire-Atlantique de l’année en cours et présenter les projets pour l’année à venir (cf. compte-rendu de la réunion Ardep à la Joliverie 10 juin 2009).

 

1 - Présentation des activités de l’année 2008/2009

Albert rappelle les activités de l’année :

  •  

    création d’un portail avec Noël Uguen sous Spip,

  •  

    AG avec Madame Delord (mise en place de la politique documentaire dans un établissement scolaire avec une approche entreprise-gestion d’un service),

  •  

    Activités proposées en ateliers.

     

    2 - Présentation des propositions d’activités pour l’année 2009/2010

    1 - Lycée professionnel et nouveau Bac Pro : les compétences info-documentaires à mettre en place sur 3 ans.

    DDEC : Proposition jugée très intéressante et nécessaire.

     

    2 - LECTURE COLLEGE ET LYCEE :

    Géraldine présente le projet : créer un prix littéraire en lycée, genre Goncourt des lycéens mais moins lourd. Elle doit prendre contact avec les professeurs-documentalistes des lycées Guist’hau et Clémenceau qui ont déjà réalisé ce type de prix.

     

    DDEC : En matière de LECTURE, Monsieur Groleau propose que les professeurs-documentalistes soient le RELAIS entre la DDEC et les établissements. En effet, celle-ci reçoit maintes propositions qui sont communiquées aux chefs d’établissement mais ces propositions ne sont pas nécessairement exploitées ni retransmises aux professeurs-documentalistes.

    Géraldine Oger et Monsieur Groleau précisent que des subventions peuvent être accordées par la Région ou le C.G. en matière d’animations-lecture. Géraldine doit prendre contact avec différentes instances.

     

    4 - PORTAIL DOCUMENTAIRE :

    DDEC : A propos de portail, Monsieur Boré rappelle qu’il existe une autre possibilité de création avec JOOMLA. Celui-ci serait plus professionnel offrant plus de possibilités mais aussi plus lourd à gérer. SPIP aurait une vocation plus scolaire, notamment pour le primaire.

    Il rappelle que le choix de la version d’un portail dépend de la personne qui le gère et de son « affinité » avec cette structure, chacun de ces portails présentant des avantages et des inconvénients. Chacun reste maître de son choix.

    Il insiste sur le point suivant : QUAND JE COMMUNIQUE, A QUI JE COMMUNIQUE, QU’EST-CE QUE JE VEUX VOIR APPARAITRE ?

     

     

    5 - « VALEUR AJOUTEE » du travail du professeur-documentaliste :

    Un rapide compte-rendu a été fait de l’AG de Madame Delord et de la spécificité de son approche de la politique documentaire dans une logigue management d’un service documentaire, en insistant sur le côté novateur et dynamisant du discours.

    Nous précisions notre projet de travail :

  •  

    dégager les spécificités de notre fonction,

  •  

    établir ensemble et utiliser les outils de mesure fournis pour « auditer » notre centre de documentation

     

    DDEC : Monsieur Groleau rappelle que nous avons des directives des inspecteurs concernant notre métier. Mais d’une manière générale, il précise que le projet de l’enseignement catholique et les projets d’établissement sont centrés sur l’élève. Ils consistent à DONNER DU SENS A NOTRE ENSEIGNEMENT. Une de nos missions se trouve sur ce terrain : l’ouverture sur le monde. « Nous sommes la porte » mais cela ne suffit. Notre valeur ajoutée s’obtient par ce que nos apportons aux autres. Comment nos collègues de discipline peuvent « l’exploiter » pour donner de la valeur à leur enseignement.

    Quant à auditionner notre service, il faut savoir précisément ce que l’on veut mesurer de façon très concrète. L’enquête doit donc avoir du sens. Il faut donc avoir constamment en mémoire ce que l’on veut mesurer et ce que l’on veut en faire.

     

     

    3 - POINTS DIVERS ABORDES

    1 - Emploi du temps des documentalistes : Problématique :

    - comment rendre plus officiel les activités de l’Ardep auprès des chefs d’établissement et comment permettre de libérer un plus grand nombre de documentalistes pour formations et réunions :

     

    DDEC : Devant la difficulté de trouver une demi-journée commune, il a été décidé de déterminer au préalable le calendrier des réunions et des thèmes abordés et de les communiquer dès le début juillet à Monsieur Groleau. Celui-ci adressera une note d’information aux chefs d’établissement les invitant à libérer les professeurs-documentalistes les demi-journées concernées avec la recommandation d’établir un ordre de mission (garantie en cas d’accident professionnel).

     

    2 - Animations pédagogiques :

    - Questions : quelles animations pédagogiques proposées par la DDEC aux documentalistes.

     

    DDEC : Rien de spécifique n’a été prévu pour les documentalistes mais Monsieur Groleau rappelle les priorités de la DDEC pour l’année scolaire 2009/2010.

    EN COLLEGE :

    - le socle commun de connaissance. Monsieur Gilet, animateur pédagogique proposera à quelques établissements toute une réflexion sur la mise en place du SCC. Il serait intéressant que les documentalistes en soient informés pour servir de relais dans leur établissement.

    EN LYCEE :

    - La réforme du lycée professionnel : les types d’élèves, quelle formation en 3 ans, quelles sont les passerelles ? Monsieur Groleau fait le constat que les équipes sont seules et que les directives officielles sont floues.

    - La réforme des lycées qui va se faire : quelle place pour le lycée technologique face au lycée professionnel. Les lycées doivent se mettre dans l’optique de la réforme le plus rapidement possible.

     

    L’ORIENTATION SCOLAIRE : autre piste de réflexion de la DDEC. Comment aider les professeurs de 4è/3è sur l’orientation des élèves en 3ème et terminale. Quels conseils pertinents à donner aux élèves ?

    L’information post-bac : CPGE/BTS. Quel est le meilleur enseignement supérieur en lien avec l’emploi et l’insertion professionnelle ? Faut-il privilégier les BTS qui semblent la meilleure orientation.

    Monsieur Groleau rappelle l’importance et l’urgence de former les enseignants dans ce domaine.

     

    3 - Postes de professeurs-documentalistes :

    - Les mi-temps : Cas de professeurs Cafépien mais n’ayant qu’un mi-temps

     

    DDEC : Monsieur Groleau rappelle que la dotation des professeurs-documentaliste est spécifique et à part, et que la tendance est à la baisse. Le combat est donc au niveau national et que s’il n’y a pas de « lobbing » national on n’a aucune chance de voir le nombre de postes augmenter. Pour le moment, il rappelle que la dotation est constante et qu’il n’a pas les moyens ni le pouvoir de l’augmenter.

    Il souhaiterait que la dotation des postes de documentalistes soit intégrée dans la dotation globale des profs, ce qui permettrait selon lui une plus grande mobilité.

    Il rappelle également que l’attribution de postes suit une procédure établie : reconversion, mutation, etc. et que les cafépiens ne sont pas prioritaires pour l’attribution de poste à temps complet. D’ici 10 ans, pas un seul poste pour les cafépiens !

     

  •  

Les HSE : les professeurs-documentalistes n’y ont pas droit.

 

DDEC : Monsieur Groleau souhaiterait que les professeurs-documentalistes puissent participer à l’accompagnement éducatif. C’est pour cela, qu’il souhaiterait que le statut des documentalistes soit identique à celui des collègues de discipline.

 

 

4 - T.I.C.E : LES ENT (environnement numérique de travail) :

Seconde partie de la réunion avec uniquement Monsieur Boré qui développe son projet pour l’année à venir : la mise en place du PROJET ACADEMIQUE D’ENT.

 

L’enseignement catholique vient de signer un partenariat avec la Région, le C.G. et l’Académie. 2 ou 3 personnes vont y participer dont Monsieur Boré.

L’ENT académique se fera sur une base du volontariat à partir de 2010 pour une certain nombre d’établissements pendant 4 ou 5 ans. Après 2015, tous les établissements y auront accès.

La DDEC propose un ENT pour l’enseignement catholique. Chaque établissement pourra s’héberger sur un serveur sur lequel il trouvera les outils de l’enseignement catholique et sur lequel il pourra mettre ses propres outils (cahier de texte, cahiers de notes, planning…).

 

Ce projet étant conséquent, Monsieur Boré nous indique que cette année, il n’y aura pas de nouvelles formations aux TICE.

+
Plan du site - site réalisé avec SPIP © 2011 ARDEP - Graphisme et développement : C Com Vous +